Ca ne s’invente pas..

Par François PILLON le 5 février 2011

Commercialisé par les laboratoires FOURNIER, le fenofibrate est un hypolipémiant de la classe des fibrates et a sa marque de fabrique dijonnaise.  Actuellement, environ 1,5% de la population Française est traité par fenofibrate. Une réussite pharmaceutique !


L’athérosclérose est la principale cause de mortalité à la fois chez les hommes et chez les femmes dans les pays occidentaux.

Le risque d’athérosclérose est accru chez les patients dyslipidémiques, et le rôle des taux sanguins élevés de cholestérol total et de mauvais cholestérol (LDL-cholestérol) ainsi que la baisse du bon cholestérol (HDL-cholestérol) sur l’évolution de la maladie coronaire est clairement établi.

De ce fait, on peut s’attendre à ce qu’un diagnostic et un traitement des troubles lipidiques faits en temps voulu puissent diminuer la mortalité par pathologies cardiaque (infarctus du myocarde).


Le fénofibrate, des actions sur les lipides sanguins…


Comme tous les fibrates, il permet de diminuer les concentrations plasmatiques de triglycérides et de LDL-cholestérol.  En plus de leurs effets bénéfiques sur le bilan lipidique, les fibrates ralentiraient la formation de plaque d’athérome et  limiteraientt les risques de rupture de plaque ainsi que les risques de survenue d’un caillot lors de la rupture de la plaque.


Le fénofibrate, des effets utiles en clinique…


Bien que connue depuis plus de 30 ans, leur efficacité a  été récemment démontrée dans plusieurs essais randomisés. Deux études cliniques réalisées ont montré une bonne efficacité des fibrates à diminuer le risque d’insuffisance coronaire avec un effet plus important chez les patients hyperlipidémiques.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *