Un lien entre cerveau et tumeur ?

Par Équipe Dijon-Santé le 2 juin 2019

La production de neurones est normalement limitée à deux zones du cerveau mais des chercheurs de l’INSERM viennent de démontrer qu’elle interviendrait aussi de manière surprenante au niveau de certaines tumeurs et notamment dans les cancers de la prostate. En fait la production de neurones ne se ferait sans doute pas vraiment au niveau de la tumeur mais de manière encore plus curieuse, certaines cellules souches neuronales migreraient du cerveau jusque dans la tumeur où elles contribueraient à son développement.  Dans la tumeur elles se transformeraient en neuroblastes producteurs d’adrénaline et c’est cette production d’adrénaline qui favoriserait la vascularisation de la tumeur et donc sa croissance. C’est une avancée fondamentale pour la compréhension du mécanisme de développement des cancers ! Elle ouvre également la porte à de nouvelles stratégies thérapeutiques qui viseraient à diminuer la production d’adrénaline au niveau de la tumeur ou à limiter ses effets. Des observations cliniques ont montré en effet que les patients présentant un cancer de la prostate, qui étaient sous bétabloquants par ailleurs pour des raisons cardiovasculaires, présentaient un meilleur taux de survie. Cette meilleure survie s’expliquerait par le fait que les bétabloquants bloquent les récepteurs adrénergiques et donc limiteraient la vascularisation de la tumeur. Deux essais cliniques sont en cours aux USA et sans doute bientôt en France !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *