Faut-il prendre de l’iode pour prévenir les retombées radioactives

Par Dr François-André Allaert le 29 mars 2011

L’iode radioactif est produit par la fission de l’uranium et c’est ce qui se passe dans le cas des accidents des centrales atomiques tels qu’ actuellement au Japon.

La thyroïde intègre en permanence de l’iode dans ses cellules pour produire les hormones dont elle à la charge et en cas de présence d’iode radioactif dans l’environnement c’est donc sur cette glande qu’il va venir se fixer et susciter l’apparition de cancer. Il a été décrit une forte augmentation des cancers de la thyroïde en Franche Comté, dans les années qui ont suivi l’accident de Tchernobyl.

La prise de pastille d’iode vise à protéger la glande thyroïde en surchargeant l’organisme d’iode. L’iode en supplément entre lors en compétition avec l’iode radioactif et l’empêche de se fixer sur la thyroïde.

La prise d’iode pour être efficace doit être réalisée  simultanément à la venue du nuage radioactif éventuel ou dans les 3 à 5 heures qui suivent au plus tard. Si vous prenez avant cela ne servira a rien et certains scientifiques pensent même que peut se produire un phénomène réactionnel : la glande thyroïde deviendrait encore plus avide d’iode et ce n’est pas le moment que cela se produisent quand le nuage radioactif arrive…

Par contre au regard du risque de cancer que peut susciter le contact avec un nuage radioactif, le rapport bénéfice/risque est très en faveur d’une prise d’iode pour tous.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *