Un picto peut en cacher un autre…

Par Timothée Barbier le 4 juillet 2012

Médicaments et conduite ne font pas toujours bon ménage. Près d’un médicament sur 3 présente « des effets susceptibles de retenir sur les capacités de conduite automobile » selon l’AFSSAPS, mais pas d’inquiétude, tout est mis en place pour que vous en soyez averti. Que ce soit lors de la prescription, de la délivrance ou de l’administration d’un médicament votre professionnel de santé vous indiquera s’il présente des contre-indications à la conduite automobile.

Pour faire simple, vous avez tous déjà vu un de ces pictogrammes :

 

Lorsqu’une boîte de médicament orne l’un d’entre eux, c’est simple, il suffit de lire ce qu’il préconise… Alors soyez prudent, très prudent, ou ne conduisez pas ! 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *