Le rôle des sages-femmes

Par Timothée Barbier le 4 février 2010

Contrairement aux idées reçues, la sage-femme intervient tout au long de la grossesse et même après l’accouchement. Explications avec deux d’entre elles qui exercent dans un cabinet dijonnais…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 5 février 2010 à 11:22

    bonjour,
    sujet pour lequel nous ne sommes plus concernés 60 et 59 ans.
    cependant ce sujet m’interpelle quant à la réflexion que vous nous donnez  » contrairement à ce que l’on croit ou l’on pense, les sages femmes sont importantes tout au long d’une grossesse »
    dites moi qui aurait pu penser ou croire à ce que les sages femmes ne servaient à rien.
    le ginécologue n’est là quasiment que pour le nom. c’est lui que l’on va voir en premier peut être plusieurs fois à son cabinet puis, la grossesse avançant, nous sommes envoyés dans les services d’accouchement où nous irons. et là, qui voyons nous toujours, les sages femmes ou infirmières.
    arrive les derniers moments, nous allons à l’hôpital, nous sommes pris en charge et hop, on attend plus ou moins longtemps mais qui gravitent autour de notre lit ? les infirmières et les sages femmes.
    c’est le moment, le bébé pousse, qui intervient ? la sage femme ce jusqu’au bout si tout va bien. si complications, l’interne et la sage femme car le gynécologue ou obstétricien n’est soit pas arrivé, où est à la restauration. c’est son droit bien entendu, et pour notre cas ? il est apparu en tenue de ville avec un casse croûte qu’il avalait avec plaisir (c’est toujours son droit). c’était en 1983.
    alors, dites bravo au personnel soignant, en général, et surtout ne laissez pas croire que le public est ignard, il sait très bien qu’un hopital, qu’une clinique ne fonctionne qu’avec le personnel pour les 3/4 du temps. personnel que l’on a tendance à « liquider » dans le public particulièrement. c’est une honte , honte aux décideurs élus, honte à ceux qui veulent faire fonctionner un hopital de manière rentable…j’aime décidément bien le sîte de dijon santé.
    bonne conscience à tous et toutes et au numéro prochain.
    merci et sincères salutations d’un adhérent comblé.