La syphilis est en pleine recrudescence!

Par Dr François-André Allaert le 5 décembre 2015

Alors qu’elle avait pratiquement disparue de France, la syphilis fait son grand retour depuis plus de 10 ans et le nombre de personnes contaminées ne cesse d’augmenter. La raison en est simple : la diminution de la protection systématique par le préservatif et une réelle méconnaissance de son mode de transmission.

En effet, nombre de personnes qui se protègent lors des rapports génitaux ne se protègent pas lors des rapports buccaux sous réserve qu’il n’y ait pas d’éjaculation. Hélas, la transmission de la syphilis se fait essentiellement aujourd’hui par contact avec le chancre un petit « bouton » qui se développe à l’endroit ou la bactérie est entrée dans l’organisme ce qui explique sa localisation fréquente sur les parties génitales, le rectum mais aussi dans la bouche. Ce chancre apparait 1 à 4 semaine après la contamination, il est indolore, disparaît en quelques semaines et passe souvent inaperçu ce qui est dommage car vient ensuite la phase de la syphilis secondaire. Celle-ci survient 7 à 10 semaine après la contamination et est caractérisées par de la fièvre, des maux de tête et surtout par des éruptions cutanées d’aspect assez variés qui peuvent survenir sur l’ensemble du corps ou même sur les muqueuses. Ces lésions roses et un peu en relief sont souvent confondues par la personne avec une quelconque éruption et hélas elles ne consultent pas alors que ces lésions sont très contagieuses. L’avantage est qu’elles sont quand même souvent assez visibles et inquiètent le ou la partenaire. Ces lésions disparaissent ensuite sans laisser de trace et la syphilis entre alors dans une phase de latence tandis que le tréponème pâle, la bactérie qui en est responsable, contamine l’ensemble du corps. Les symptômes réapparaissent parfois plusieurs années plus tard avec des atteintes des organes vitaux et notamment du système nerveux avec cécité et démence. Si vous avez donc eu un rapport non protégé, il convient de faire une recherche sérologique de la syphilis par un prélèvement sanguin pour éviter de cruelles disconvenues pour vous-même et les autres. En plus, le traitement de la syphilis est simple. Au cours de la phase primaire il consiste en une seule injection d’antibiotiques. A la phase secondaire, il faudra trois injections à une semaine d’intervalle et à la phase tertiaire c’est l’hospitalisation et la perfusion…

Réfléchissez avant que de ne pas mettre un préservatif…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *