Fumer tue… et pollue!

Par Antonin Tabard le 5 novembre 2016

Si le tabac porte atteinte à la santé, il a aussi un impact important sur l’environnement. Selon un récent rapport de l’OMS, il tuerait près de 6 millions de personnes chaque année dans le Monde. Mais quels sont les impacts du tabac sur l’environnement ?

De la production à la consommation, les impacts du tabac sur l’environnement sont divers. Les mégots polluent les sols mais peuvent aussi provoquer des incendies, sans parler de l’impact de cette filière sur le réchauffement climatique.

Le tabac et le réchauffement climatique …

Dès la production, l’industrie du tabac aurait un lourd impact sur le réchauffement climatique. En effet, la culture et le séchage des feuilles de tabac exigent de la place et une source de chaleur, provoquant un accroissement du niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère du fait des émanations de gaz polluants.

En 2006, l’émission de la seule compagnie de tabac, la Bristish American Tobacco, en monoxyde de carbone s’est élevée à une demi-tonne, pour une production de 690 milliards de cigarettes.

Il a encore été estimé que pour produire une tonne de tabac, il fallait la même quantité de bois.

Il n’y a pas de fumée sans feu

En 2005, en France, 6 264 victimes d’incendies domestiques ont été dénombrées. Parmi elles, 295 sont décédées et 728 ont été lourdement blessées. Seulement, sur ces nombreux incendies mortels, le tabac serait en cause dans 30 % des cas. Une des principales explications est l’endormissement des fumeurs alors que leur mégot était encore incandescent.

Si la cigarette pourrait être la cause d’un certain nombre de feux de forêts dans le Monde, les données statistiques à ce sujet se font rares. Cependant, la question est prise en compte par les pouvoirs publics puisqu’un nouveau type de cigarettes est actuellement testé dans certains pays comme le Canada, l’Australie, la Finlande ou encore dans certains états des Etats-Unis d’Amérique, la « cigarette RIP ». Selon les dernières études à ce propos, ces cigarettes à potentiel incendiaire réduit pourraient diminuer de deux tiers le nombre de feux déclaré à cause d’une cigarette mal éteinte.

« Jeter son mégot peut coûter gros »

C’est la dernière campagne de communication promue par la ville de Paris pour combattre ce fléau. Si les chiffres en France ne sont pas encore dévoilés, selon une étude au Royaume-Uni, les mégots seraient la principale source de déchets dans les rues. Ils représenteraient entre 70 et 90 % des déchets relevés dans les rues des centres-villes britanniques … En effet, il y aurait près de 200 millions de mégots jetés chaque jour par terre, au Royaume-Uni. Ce qui représenterait quand même un poids proche des 122 tonnes d’ordures.

En France, pour lutter contre ce fléau, la municipalité de Paris a mis en place cet été une pénalisation du geste. Un fumeur pris en train de jeter son mégot par terre, sur la voie publique, pourrait encourir d’une amende de 68 €.

Les filtres des cigarettes, composés d’acétate de cellulose combiné à du dioxyde de titane le tout compressé avec un plastifiant, le triacétine, mettrait entre quatre et 12 ans à se décomposer.

Selon une enquête réalisée par le conservatoire des océans dans 68 pays, la cigarette serait la première source de déchet dans le Monde sur les plages. Sur 7,7 millions de déchets collectés, 1,9 millions étaient des cigarettes et des mégots de cigarettes.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *