Deux minutes pour guérir, bientôt possible?

Par Guillaume Varinot le 4 octobre 2011

Tous les hommes ont rêvé un jour de pouvoir stopper les migraines intempestives de leurs femmes en moins de cinq minutes. La réalité va bientôt rattraper la fiction grâce à un nouveau procédé, breveté par la société BioNetwork, dirigée par le Docteur François-André Allaert.

Au premier coup d’oeil, c’est un comprimé classique. La révolution est pourtant en marche dès que le médicament est dans la bouche du patient. En effet, placé sous la langue, il a la capacité d’agir vite, très vite, bien plus vite que n’importe quels autres comprimés, ses molécules passant directement dans la circulation sanguine et évitant ainsi le parcours normal d’une ingestion.

« Les médicaments, sauf s’ils sont administrés par injection, passent par l’estomac et l’intestin, précise François-André Allaert. Il faut donc attendre 45 minutes à une heure pour qu’ils deviennent efficaces. Notre solution permet de réduire l’attente à deux minutes (cinq maximum). »

Le gain est donc évident pour certaines pathologies telle la migraine et bien d’autres douleurs aiguës.


Une innovation alléchante qui ne devrait pas laisser de marbre les nombreux laboratoires pharmaceutiques.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *