De l’indépendance du chercheur scientifique

Par Guillaume Varinot le 4 octobre 2011

Pierre Pribetich est chercheur au CNRS ; il explique au micro de Dijon santé que l’on utilise certes les propriétés des ondes dans un four à micro-ondes par exemple, mais également que certaines ondes de fréquences diverses peuvent avoir sur certains individus des effets particulièrement dommageables. Chacun d’entre nous devrait cependant faire de son téléphone portable un usage raisonnable, loin des pratiques addictives qui conduisent au cancer parfois. Quant à l’indépendance de la recherche scientifique sur ces questions, elle reste pour l’instant largement un voeu pieu…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *