Crise d’organes ?

Par Guillaume Varinot et Dr François-André Allaert le 4 octobre 2013

Chaque année, on greffe, bien sûr, en France comme ailleurs. mais on greffe moins qu’on le voudrait pour répondre aux besoins car la quantité d’organes disponibles pour les greffes est insuffisante. Les Français sont encore nombreux – oui, 30% à refuser de donner un organe. Dijon-sante.fr a rencontré au CHU de Dijon le Docteur Jean-François Combes, qui exerce au service de réanimation neurotraumatologique. Des solutions ? Faire baisser le taux d’opposition au prélèvement, prélever des organes sur des vivants : deux pistes parmi d’autres…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 5 octobre 2013 à 9:06

    aux médecins, il existe un fichier des refus? et bien, lorsque vous avez besoin d’un organe, allez voir ce fichier et si le nom n’apparait pas c’est que vous pouvez « vous servir ». si telle n’est pas la loi, ça le devrait. il faut arrêter de vouloir et de ne pas pouvoir. si vous trouvez la carte de donneur sur la personne décédée, vous demandez encore à la famille si vous pouvez prélever ; et bien non, ne demandez rien et prélevez.