Plus de pilules pour moins d’IVG

Par Maxime ROSSIGNOL le 4 novembre 2010

Le Docteur Emmanuel Debost, médecin généraliste, consulte au centre d’orthogénie du CHU de Dijon. Sur 100 interruptions volontaires de grossesse pratiquées, médicamenteuses ou chirurgicales, 10 concernent des adolescentes. L’occasion pour le praticien et pour Dijon Santé de redire l’essentiel : la contraception est primordiale…


Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *