Cancer et droit à l’oubli bancaire

Par Guillaume Varinot, Marie Vollot et Dr François-André Allaert le 5 mars 2016

Jusqu’alors une personne ayant été atteinte d’un cancer devait le signaler à son assurance ou lors d’une demande de prêt. Elle s’exposait le plus souvent à des surprimes voire à des refus. Avec la nouvelle loi de modernisation du système de santé, certains patients pourront bénéficier d’un droit à l’oubli.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *