Attention au ver …

Par François PILLON le 4 septembre 2011

L’oxyurose est une maladie fréquente chez l’enfant dont la transmission est favorisée par la vie en collectivité.

Les oxyures adultes ont la forme de ronds d’environ 1 cm de long. Les mâles meurent après fécondation. Les femelles migrent dans le colon jusqu’à la marge anale et pondent leurs œufs durant la nuit. Les œufs sont contagieux et résistants jusqu’à 3 semaines dans le milieu ambiant.

Quels ont les signes cliniques ?

  • Le prurit (démangeaisons) anal est le signe majeur
  • Les troubles digestifs peuvent survenir mais également des douleurs abdominales, diarrhée, nausées et vomissements
  • Des troubles nerveux de type anxiété, troubles du sommeil, nervosité
  • Des complications peuvent apparaître lésions de grattage, crises d’appendicite, de la vulve ou du vagin

Comment faire le diagnostic de certitude ?

C’est le scotch test. Une bande de scotch est appliqué sur la marge anale puis collée sur une lame de microscope. L’examen au microscope permet de visualiser les œufs des oxyures.

Quel est le traitement ?

Il consiste en la prise d’un médicament anti-helminthique dont la prise doit être répéter 2 à 3 semaines plus tard.

Il faut également :

  • Traiter l’entourage familial qui peut avoir été contaminé
  • Couper les ongles courts
  • Laver les mains avant les repas et au réveil
  • Laver les draps, le linge de corps et pyjamas le jour du traitement


Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *