Apnée du sommeil: la téléobservance est morte, vive la télésurveillance ?!

Par Guillaume Varinot et Dr François-André Allaert le 6 novembre 2015

Aujourd’hui en France, ce serait près de 3 millions de patients victimes d’apnée du sommeil, beaucoup sans être diagnostiqués. Endormissement au volant, conséquence sur le système cardiaque, risque d’AVC, la prise en charge efficace de cette maladie est un véritable enjeu de santé publique. Un traitement existe, le dispositif médical dit « à pression positive continue » qui a très récemment fait polémique…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • mme yveline champion -hutin le 10 décembre 2015 à 23:04

    bonsoir.je viens de visionner la vidéo apnée du sommeil.j’étais déjà contre le 1er systéme qui se branchait avec mon appareil.un boitier gris avec 1antenne.age et vie de dijon me l’avait installer alors que je le refusait.et si ma mémoire est bonne lors de l’installation à mon domicile,ce n’était plus obligatoire…et je suis contre la télésurveillance..une atteinte à ma vie privée et au secret médical,donc à mon intégrité..je branche depuis février 1995mon appareil toutes les nuits.ça va mieux.j’ai 1narinaire…existe t-il des malades à qui on demande de quelles maniéres elles se soignent ou pas??pour ma part cela est scandaleux!..et pour quelques personnes qui ne font pas leurs traitements ou mal ,tout le monde doit payer??? ON LIS LES RéSULTATs SUR LA MACHINE?donc dérembourser ou punir ceux-là et pas les autres.désolée si je vous choque,mais suis franche et directe…et 10pour 100doit le rester.sinon nous retournerons en pneumologie et cela coutera +cher ou alors la mort sans traitement????????

  • DELATTRE Michel le 5 février 2016 à 17:57

    Bonjour,
    l »apnée ne se produit pas seulement par suite de l’obstruction des voies repiratoires mais aussi à la suite d’une commande erronée en provenance du cerveau (cause neurologique), ce qui estpon cas. J’ai été appareillé à plusieurs reprises car parfois les apnnées cessent, j’ai donc un suivi par un pneumologue. J’ai vécu l’installation du fameux téléphone et j’ai très rapidement demandé qu’il me soit oté car mon épouse est hypersensible aux ondes électromagnétiques (nous n’avons pas de wi-fi ni de portable pour limiter notre exposition aux méfaits de ces ondes) tout celà pour dire que les oblets connectés c’est bien mais pas pour tous, pour certains c’est d’une grande nocivité même si la contreverse existe portée par le lobby des fournisseurs d’accès Internet et les fabricants et opérateurs de téléphonie mobile. Rendez vous dans quelques années por mieux prendre conscience des risques surtout que depuis quelques années les embtyo,ns humains et animaux baignent dès leur conception dans un bain d’ondes artificiels qui n’ont pas d’équivalent dans la nature. Moi je suis âgé donc la plus grande partie de vie n’aura pas été impacté par ces ondes mais je courre toujours le risque de maladie neurologique déclenchée prématurément par ces ondes. Un enregistrement existait déjà sur les appareils et les résultas pouvaient être lus par l’opérateur du prestataire lors des visites d’entretien et/ou de vérification des appareils je présume que ces résultats étaient connus de Sécu, non ? Comment se fait-il, erreur, oubli, négligence ou je m’en foutisme, je suis perplexe celui qui peut éclairer ma lanterne sera le bienvenu.