Le suicide des français

Par Dr François-André Allaert le 10 février 2019

Le suicide des français : une relation ambiguë au travail

Les chiffres sont inquiétants. Selon Santé Publique France, près de 5% des français de 18 à 75 ans déclarent avoir pensé à se suicider au cours des 12 derniers mois et plus de 7% ont déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie. Un point majeur : un tiers des personnes attribuent leurs pensées suicidaires à leurs situations professionnelles et les secteurs les plus exposés sont ceux de l’hébergement, de la restauration, du spectacle et de l’enseignement. Parmi les facteurs de risque, on relève également le fait d’avoir des difficultés financières, de vivre seul, l’inactivité professionnelle, l’exposition aux violences…Cette situation reflète un véritable mal-être de notre population et montre aussi toute l’ambivalence de la relation avec la vie professionnelle. N’oublions pas que c’est sur le terrain professionnel que la plupart des personnes espèrent passer, passent ou ont passé la plus grande partie de leur vie. L’engouement pour une société où les loisirs pourraient prendre une place prépondérante ne semble pas tenir ses promesses et même de celle de qualité de vie. Ceux-ci ne paraissent pas réussir à constituer une alternative satisfaisante à un manque d’épanouissement professionnel. Attendre toute la journée que sonne l’heure de la sortie n’est pas une vie mais peut-être avons-nous aussi trop dévalorisé le fait de prendre plaisir à son activité professionnelle. C’est peut-être sur ce sujet que le Grand Débat devrait aussi porter.

 

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *