Les chaussures toxiques

Par Dr François-André Allaert le 31 juillet 2017

Plusieurs personnes ont éprouvé de graves brûlures à la suite du port de chaussures neuves non pas du fait de frottements mais de réactions allergiques ou chimiques. Il ne s’agit pas hélas d’inconforts comme lorsque l’on met des chaussures neuves pour la première fois et qu’elles blessent le pied mais de véritables plaies étendues et douloureuses. Le responsable de ces réactions serait le DMFu (Dimethylfumarate) un composé anti moisissure qui n’est plus autorisé dans l’Union Européenne depuis 2009 mais qui l’est encore dans bien d’autres pays. En particulier, il est largement encore utilisé en Turquie ou en Chine, pays où nombre de chaussures vendues en France ont été fabriquées pour des raisons de mains d’œuvre beaucoup moins chères. Si cela vous arrive, il convient non seulement d’aller voir votre médecin mais aussi de signaler cet événement au centre antipoison le plus proche. Ce n’est qu’ainsi que les remontées de signalement seront assez nombreuses pour qu’une véritable enquête soit déclenchée. Le problème dans ce domaine est que les victimes de tels accidents ne font pas remonter les informations et que l’on croit ainsi qu’ils sont très rares ce qui n’est peut-être pas le cas. Par ailleurs sans vouloir tomber dans le protectionnisme économique, une façon de se protéger de ces accidents est d’acheter des chaussures produites dans l’Union Européenne où les normes sanitaires sont respectées, voire même en France….

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *