La parité est en voie d’être atteinte… pour la boisson

Par Dr François-André Allaert le 30 octobre 2016

Les résultats d’une étude publiée dans la revue de santé British Medical Journal Open montrent que les hommes nés entre 1891 et 1910 consommaient deux fois plus d’alcool que les femmes de la même génération, tandis qu’un siècle plus tard l’écart s’est grandement réduit et les femmes nées entre 1991 et 2000 boivent presque autant que les hommes du même âge. De plus l’écart entre les hommes et les femmes continuerait de se resserrer. Cette convergence des comportements des deux sexes est un phénomène relativement important actuellement. Il se traduit notamment dans les modes vestimentaires, la fréquence d’une activité sportive ce qui est positif mais hélas aussi dans les addictions telles que notamment le tabagisme où là aussi la parité est pratiquement acquise. L’inconvénient de la situation est que les femmes sont plus sensibles aux dégâts occasionnés potentiellement par le tabac et l’alcool et que même avec une consommation un peu moindre, la convergence des sexes dans le domaine du cancer du poumon ou des maladies du foie est en train d’apparaître. L’exemple du tabagisme est éloquent. Au royaume Uni où les femmes fument depuis beaucoup plus longtemps qu’en France, le cancer du poumon est devenu plus fréquent que le cancer du sein ! Ce qui est le plus gênant est que c’est la génération des jeunes de 16 à 25 ans qui marque véritablement un tournant. Certes on pourrait se dire que c’est parce que les garçons boivent et fument un peu moins qu’avant mais même si tel est effectivement le cas, force est de constater une vraie modification du comportement des jeunes femmes…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *