La contraception pour les hommes

Par Dr François-André Allaert le 20 mars 2016

Les travaux sur la contraception pour les hommes avancent mais les progrès se heurtent à de nombreuses difficultés.

La première est que cette pilule est à base d’hormones, ce qui fera diminuer effectivement la fécondité, ce qui est le but recherché, mais a aussi le risque de faire diminuer la libido masculine ce qui l’est beaucoup moins…. Le second obstacle est sans doute le plus relationnel. De même que les hommes peuvent être inquiets que la partenaire féminine ait bien pris sa contraception pour ne pas être confrontés à devoir assumer une paternité non désirée, il en sera sans aucun doute de même pour les femmes qui sont confrontées au portage de l’enfant. Par contre, ce qui semble évoluer, ce sont les motivations. Avant, face à une grossesse non désirée, c’était essentiellement la femme qui était dans les difficultés car il n’était guère possible de faire assumer la paternité à l’homme s’il ne le souhaitait pas. Avec les possibilités offertes par les études de l’ADN, c’est désormais beaucoup plus facile. A l’inverse des hommes peuvent désormais s’inquiéter et se dire que si la femme n’a pas pris sa contraception, il devra assumer la paternité d’un enfant non désiré…

Dans ces conditions, prendre lui-même une pilule contraceptive pourrait lui apporter des garanties… Peut-être est-ce cet aspect qui fera adhérer les hommes à une contraception qui pour l’instant ne les séduit pas beaucoup. En fait les deux finiront par prendre une contraception.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *