Obésité: parvenir à perdre 5% de son poids

Par Dr François-André Allaert le 28 février 2016

Perdre 5% de son poids constituerait déjà un vrai bénéfice pour la santé chez les obèses selon un article publié dans la revue Cell Métabolisme.

C’est une excellente nouvelle et je veux la souligner car elle tranche avec les approches draconiennes qui sont régulièrement préconisées dans ce domaine. Il est difficile de perdre du poids et souvent les objectifs qui sont fixés aux obèses par leurs médecins, ou par eux mêmes, sont trop importants et désespérants. Conséquence d’une exigence trop forte, la personne se décourage face à un objectif qu’elle juge inatteignable et abandonne. Je crois que ce qui a été montré dans cette étude sur l’obésité est transposable dans tous les domaines de la prévention. Procéder par étape, encourager les personnes, les faire entrer dans un processus vertueux et satisfaisant pour elles mêmes et valoriser l’effort qu’elles ont fait pour leur santé. Chez l’obèse ces 5% de perte de poids apparaissent corrélés avec une amélioration du fonctionnement du pancréas réduisant le risque d’apparition d’un diabète ; c’est un résultat important. Bien sûr, il est souhaitable de poursuivre et d’amplifier la perte de poids, mais n’est-ce pas plus motivant de s’entendre dire qu’on a déjà atteint un résultat que lorsque l’on vous répond « pas mal mais peut mieux faire… »

Déjà à l’école c’était pareil, et peut-être que dans ce domaine trop de soignants se comportent encore face à leurs patients adultes comme des maîtres d’école face à des enfants indisciplinés…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *