Le droit de s’endormir en paix…..

Par Dr François-André Allaert le 7 février 2016

Mercredi 27 janvier, 10 ans après la loi Leonetti, le parlement vient de voter une nouvelle loi sur la fin de vie qui introduit deux avancées significatives. La première porte sur les directives de fin de vie  qui permettaient aux personnes d’exprimer leur désir de ne pas faire l’objet d’acharnement thérapeutique et qui s’imposaient aux médecins. Elles sont désormais sans limites de validité mais révisables et révocables à tout moment. Un modèle officiel sera prochainement disponible et conservée dans un registre national ce qui est une vraie avancée car jusqu’à présent, on ne savait souvent pas où elles pouvaient être ou si mêmes elles existaient… Le deuxième élément est que les patients disposent désormais du droit à une fin de vie « digne et apaisée » ce qui signifie que les patients ont le droit à bénéficier de soins palliatifs jusqu’à la sédation profonde et continue lorsqu’ils sont confrontés à une souffrance insupportable. Un point important est que cette sédation pourra même être envisagée à domicile permettant à la personne de s’endormir dans son environnement entourée de ses proches. De ce fait les patients en phase terminale disposent désormais des moyens d’avoir une fin de vie accompagnée médicalement sans toutefois avoir été jusqu’à légaliser l’euthanasie.  Cette loi est un véritable progrès qui mettra, c’est à souhaiter, fin à de vaines polémiques. J’espère seulement que comme c’est souvent le cas les éléments d’application ne mettront pas des mois ou des années à être mis en œuvre.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *