Sécurité des objets connectés de santé : un label made in Dijon ?

Par Dr François-André Allaert le 8 novembre 2015

Le débat grand public et le colloque professionnel consacrés à l’évaluation éthique et technologique des objets connectés de santé qui se sont tenus à Dijon sous l’égide notamment de Dijon Développement ont permis une véritable avancée pour garantir à leurs utilisateurs un maximum de sécurité. Certes l’apport des objets connectés à la santé est incontestable mais les risque de détournement des données sont importants et peuvent menacer les libertés individuelles tout du moins au niveau de la vie privée des personnes. Bien sûr pour limiter ces risques on peut imaginer de soumettre à une évaluation préalable tous les objets connectés de santé ou toutes les applications médicales mais le danger est alors de bloquer le développement de ces objets en France et de laisser le marché se faire envahir par des produits réalisés dans des pays où les législations sont moins contraignantes. Une alternative serait d’établir une liste de recommandations minimales sous forme d’un référentiel auquel les objets connectés devraient satisfaire pour garantir la sécurité des personnes. Cette auto-certification n’a cependant de sens que si une véritable politique de contrôle aléatoire des systèmes est mise en œuvre et que des sanctions très lourdes soient imposées à ceux qui se sont dits conformes sans l’être. On échangerait ainsi un contrôle a priori trop lourd contre un contrôle potentiel a posteriori. Lors du colloque de Dijon, un certain nombre d’experts ont décidé d’initier cette démarche et de produire ces recommandations à l’origine sans doute d’un futur label !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *