Chute de cheveux, quels pouvoirs ont les compléments alimentaires ?

Par Dr François-André Allaert le 5 juillet 2015

La chute des cheveux est un problème extrêmement fréquent touchant aussi bien les hommes que les femmes. La chute des cheveux chez l’homme est souvent chronique et progressive d’étiologie génétique et hormonale. Chez la femme, la chute est souvent réactionnelle à un accouchement, à une grande fatigue ou un changement de saison. L’automne est la période de l’année où les cheveux sont particulièrement dévitalisés, fatigués ou en phase de chute. Les compléments alimentaires disponibles en officine peuvent être une réponse intéressante à cette  demande.

Le cheveu

A la base du follicule pileux, le bulbe est l’élément vital dans la construction du cheveu. Une multitude de vaisseaux sanguins afflue à sa base et l’approvisionne en nutriments. C’est la connexion étroite du bulbe avec la microcirculation qui permet à ses cellules (les kératinocytes) de fabriquer en continu les composants de la fibre. Les kératinocytes du bulbe maturent  et synthétisent les kératines pour former la fibre.

 

La continuelle synthèse cellulaire au sein du bulbe (papille) assure la poussée permanente et la bonne croissance du cheveu.

 

 

 

La chute de cheveu

Tant que la papille dermique est en « bonne santé », elle stimule la multiplication des cellules de la matrice et le cheveu est solidement ancré, plus épais et résistant. La papille dermique peut se fragiliser sous l’influence de quatre facteurs :

-La suractivité enzymatique : c’est la première cause et elle est plus spécifique aux hommes. En fonction de son héritage génétique, chaque homme est plus ou moins prédisposé à perdre ses cheveux.

-L’inflammation locale du follicule  : c’est la libération de médiateurs de l’inflammation en raison des agressions subies par le follicule.

-La rigidification du bulbe : la fibrose, par production excessive de collagène, rigidifie et comprime la racine du cheveu. Ainsi, le cheveu se  déracine et tombe.

-La diminution de la microcirculation sanguine : moins bien irriguée par le sang, la papille dermique se dénutrit et s’atrophie produisant un cheveu de plus en plus faible et fragile qui finit par tomber.

Les compléments alimentaires

 

Les actifs

Les actifs retrouvés dans les compléments alimentaires et destinés à s’opposer à la chute des cheveux agissent sur:

-La phase vasculaire :

Les actifs stimulent la microcirculation pour maximiser l’apport en éléments énergétiques et nutritifs essentiels à une croissance optimale du cheveu.

Ce sont des extraits de Citrus Aurentium, des extraits de quinquina (riche en quinine),…

-La phase hormonale :

Les actifs diminuent l’hyperactivité de la 5-α-réductase. Ainsi, ils régulent la production de sébum, facteur aggravant de la chute des cheveux.

Ce sont des isoflavones de soja, l’huile de pépin de courge, des extraits de curbicia, phytostérol de pin,…

 

– La phase inflammatoire :

Les actifs protègent le bulbe pileux pour un environnement propice au développement de cheveux forts.

Ce sont générallement des puissants antioxydants comme la vitamine E, l’extrait d’olivier, polyphénols de thé vert …

-Les facteurs nutritionnels :

Les actifs permettent un bon développement du bulbe pileux.

Ce sont la vitamine E, les vitamines B6 et B8, des acides aminés soufrés (cystine, méthionine, taurine), des acides gras essentiels (huile de bourrache) et des minéraux (zinc, sélénium), extrait de cléome,…

 

Les effets

Les compléments alimentaires permettent, de manière significative, de redynamiser le cycle pilaire :

-Réduction significative des cheveux en phase de chute

-Augmentation du nombre de cheveu par cm2 en phase de pousse

-Augmentation de la densité capillaire

-Meilleure qualité du cheveu : diamètre, brillance, tonus, cuir chevelu propre à la pousse.

Les résultats sont obtenus, en moyenne, après 3 mois de prise du complément alimentaire.

 

Il existe actuellement deux grandes indications à la délivrance de complément alimentaire pour prévenir et ralentir la chute de cheveux :

-La chute de cheveux prématurée chez l’homme, elle se définit par un affinement continu des cheveux au niveau des golfes ce qui est anormal pour un homme de moins de 35 ans. C’est toujours la première phase de chute. Dès que cette phase apparaît, on peut stopper la chute empêchant la chute installée. La chute installée se caractérise par un dégarnissement du vertex  aboutissant à une calvitie.

En cas de chute prématurée, la racine est comprimée très tôt et est privée de ses éléments nutritifs. Elle produit une fibre de cheveu plus fine et petit à petit le cheveu ne repousse plus. Une chute prématurée doit être prise en charge dès les premiers signes.

-La chute de cheveux réactionnelle, elle est surtout fréquente chez la femme. Elle fait souvent suite à un accouchement, une grande fatigue, un stress.

 

A retenir

Les compléments alimentaires destinés à ralentir la chute des cheveux :

-Améliorent  la microcirculation capillaire

-Diminuent l’inflammation du bulbe

-Diminuent l’hyperactivité enzymatique de la 5-α-réductase au niveau bulbaire

-Permettent un apport en vitamine B6, B8, zinc, acides aminés soufrés nécessaires à la pousse du cheveu

-Ont fait la preuve d’une évaluation rigoureuse en double aveugle contre placebo

-Permettent de ralentir la chute et d’accélérer la pousse du cheveu

-Améliorent la qualité du cheveu

-Doivent être pris, en moyenne, au moins 3 mois avant de voir les premiers effets.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *