La Secu fête ses 70 ans!

Par Dr François-André Allaert le 10 mai 2015

Il y a encore quelques années, j’aurais sans doute écrit que la sécurité sociale était une vieille dame de 70 ans mais aujourd’hui on n’est pas vieux à 70 ans et c’est en grande partie à la sécurité sociale elle-même que l’on doit ce progrès fantastique.

L’inconvénient ou l’avantage, c’est que lorsque la sécurité sociale a été crée, on n’imaginait pas que tant de personnes atteindraient des âges avancés et que globalement les dépenses de santé augmenteraient de manière exponentielle pour les maintenir en meilleure forme possible et leur assurer des moyens de vie. N’oublions pas en effet que la sécurité sociale ce n’est pas que l’assurance maladie, mais aussi la branche famille et la branche retraite dont le déficit explose. Bref, la sécurité sociale est en quelques sortes victime de son succès.

Ceci étant, c’est quand même un magnifique résultat même si effectivement on arrive au bout d’un système qui s’essouffle. L’âge de la retraite ne pourra qu’augmenter en fonction de l’espérance de vie et de plus en plus la part laissée à la charge des personnes croîtra. L’idée surtout qui gagne du terrain est que la notion d’État Providence est dépassée et que la solidarité entre les personnes, la mutualisation des risques, sont des règles qui doivent être repensées pour que personne n’ait le sentiment d’être flouée de ces droits ni de payer pour rien.

Par contre, n’oublions jamais qu’il il vaut mieux payer et ne pas être malade, que d’être malade et d’avoir ses soins payés par les autres…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *