Le nouveau calendrier vaccinal est arrivé !

Par Dr François-André Allaert le 21 avril 2013

On a tendance trop souvent à oublier qu’il y a quelques dizaines d’années encore, on mourrait régulièrement de la diphtérie et que la poliomyélite était une maladie qui faisait peur à toutes les mères sans parler du tétanos ou de la coqueluche.

Les vaccins ont pratiquement éradiqué ces maladies mais parce que l’on n’a plus peur d’elles, nombre de personnes négligent les vaccinations et leurs rappels. Chez le petit enfant, ce n’est encore pas trop catastrophique car certains étant obligatoires et l’enfant suivi régulièrement par un médecin, les parents font attention. Par contre chez les adultes, c’est plutôt dramatique et des travaux épidémiologiques ont montré que plus de la moitié des personnes de plus de 50 ans n’étaient plus protégées contre rien… et en particuliers les femmes qui n’avaient pas bénéficié d’une revaccination à l’époque où le service militaire existait encore.

Le nouveau calendrier vaccinal qui vient de sortir simplifie les vaccinations chez les enfants en diminuant le nombre d’injections du vaccin hexavalent (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hémophilus, hépatite B) à 2 injections + 1 rappel au lieu de 3 injections + 1 rappel. Il  fixe également les dates des revaccinations pour les adultes : diphtérie, tétanos coqueluche, poliomyélite à 25 ans, 45 ans et 65 ans puis tous les 10 ans car l’immunité est moins bonne en vieillissant. La coqueluche n’est pas vraiment obligatoire; mais si on risque d’être en contact avec des nouveau-nés c’est mieux puisqu’on assiste actuellement à une recrudescence de la coqueluche chez les adultes et on risque de transmettre la maladie aux bébés avant qu’ils ne soient eux-mêmes vaccinés.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *