Le dossier médical personnel toujours « confidentiel »…

Par Dr François-André Allaert le 9 septembre 2012

En parlant de confidentiel, je ne parle pas bien sûr du secret attaché aux informations que les patients confient à leurs soignants mais de l’importance du développement qu’a connu ce grand projet qui date désormais de plus de 10 ans : le dossier médical partagé devenu dossier médical personnel. L’idée initiale est sans doute bonne en donnant à tous les patients la possibilité d’avoir à leur disposition leur dossier médical dont ils assureraient peu ou prou la gestion eux-mêmes afin de pouvoir le communiquer aux personnes de leur choix, avec éventuellement d’ailleurs les risques que cela comporte. Ceci pourrait optimiser les pratiques de soins  tant sur le plan économique  en évitant la répétition des actes diagnostiques que sur le plan humain en évitant des interactions médicamenteuses ou en connaissant mieux les antécédents des patients.

L’inconvénient, c’est qu’un demi milliard d’euros plus tard, il y a moins de 200 000 patients qui ont un dossier médical partagé. Par contre bizarrement l’initiative prise par les pharmaciens de créer un dossier pharmaceutique créé à l’initiative du conseil de l’ordre des pharmaciens a beaucoup mieux marché avec des coûts sans commune mesure. Certes le dossier patient est plus complexe mais peut-être la raison de l’échec  réside dans le fait que l’on a trop voulu bien faire au lieu d’accepter de faire quelque chose de plus limité centré sur les besoins fondamentaux, une sorte de dossier médical patient non pas « discount » qui rime souvent avec bas de gamme mais un dossier  « low cost »  c’est-à-dire moins onéreux car centré sur sa fonctionnalité principale. 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *