Autisme et psychanalyse, sujet à débat !

Par Dr François-André Allaert le 4 mars 2012

Selon une responsable de l’association « soutenons le mur » l’autisme est aujourd’hui mal pris en charge en France et selon elle  « Les autistes adultes d’aujourd’hui, qui n’ont reçu et ne reçoivent qu’une prise en charge psychanalytique sont : soit internés en hôpital ou en institution psychiatrique, bourrés de neuroleptiques, et non respectés dans leurs fonctionnements particuliers ; soit gardés chez leurs parents, si ceux-ci en ont encore la force et qu’ils refusent la première solution. Souvent, ils ont bataillé auprès des praticiens pour retirer leur enfant de l’institut ou de l’hôpital psychiatrique. ». Elle réclame une « véritable » prise en charge à l’image de ce qui se passe en Suède où « l’autisme est pris en charge par des psychologues et des neurologues. Les enfants vont à l’école, mangent à la cantine, tout est fait pour que la vie des parents ne soit pas affectée. »  et d’ajouter « Faire une prise en charge psychanalytique sur un enfant autiste a autant d’effet que sur une personne ayant la maladie d’Alzheimer. Aucun effet donc, et des troubles du comportement s’installent ».

Actuellement, la prise en charge psychanalytique est pratiquement la seule reconnue et financée par l’Etat. Alors qu’en penser ?, je n’en sais rien car c’est un domaine trop spécialisé pour moi ! Mais je trouvais intéressant cette nouvelle remise en question de la psychanalyse  qui s’inscrit dans les attaques dont les théories freudiennes ont fait l’objet notamment en 2010 dans le livre « le crépuscule d’une idole » où Michel Onfray dénonçait ce qu’il appelait «  l’imposture freudienne ».

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • capitano annie le 4 mars 2012 à 10:49

    Il y a une incontestable différence dans la prise en charge des enfants en France et dans les autres pays; dans certains HDJ la prise en charge a fini pas évoluer : introducton de PECS – Makaton – de modèles d’apprentissage inspirés des méthodes comportementales ( Teacch A.B.A Floortime Thérapie d’echange et de développement …) : ces façons de faire ont complétement changé la donne chez les petits : c’est pour cela qu’il faut un diagnostic le plus précoce possible ( pas pour le plaisir d' » étiqueter » l’enfant comme on l’entend dire trop souvent : nous sommes dans des situations d’urgence car à ces âges la plasticité cérébrale est l’atout majeur)
    Or bien des CMP CAMSP HDJ praticiens considèrent toujours que l’interprétation psychanalytique est incontournanble et diabolisent ces techniques d’apprentissage
    Pourtant sur le terrain , je ( on) vois(t) les enfants évoluer : des tableaux passent d’un autisme de Kanner mutique à un autisme « plus atypique » ( je ne parle pas de guérison , mais d’enfants qui expriment leur volonté, refuse de façon « explicite et non-violente » ce qu’on leur propose et developpent des échanges et une scolarité de meilleur qualité .. et de mieux en mieux
    Oui il y a des freins idéologiques à la prise en charge des autistes en France et malheureusement ces bonnes pratiques auraient pû être introduites il y a 30 ans ( le PECS a été inventé et diffusé dans les années 85! … quand onn TEACCH c’est dans les années 80… et Lovaas … ? et ces pratiques se sont régulièrement remises en cause elles-même , et ont évolué au fil des années.
    Je prend en charge des adultes de 20, 30 ou 50 ans qui viennent pour beaucoup des domiciles des parents , voire de l’HP : nous introduisons ces façons de faire ; mais il est bien tard pour eux ; tous les jours je me dis que « nous » en France , n’avons pas été à la hauteur et que les progrès accomplis l’ont été grace aux familles, asso , qq professionnels d’avant garde qui on été bien « peu soutenus »
    ( c’est une litote !)par ceux qui avaient – (ont encore) de l’influence dans les milieux pedopsychiatriques, médiatiques et politiques
    Dr Annie Capitano

  • AUTISME: Le regard ou l'eye-tracking révèle le degré de sociabilité – Journal … | uw zorg onze zorg le 6 mars 2012 à 12:54

    […] reçu et ne reçoivent qu'une prise en charge psychanalytique sont : soit … Read more on Dijon-Sante.fr00 […]

  • Autisme et psychanalyse, sujet à débat !|[autisme] | Autisme op het werk le 7 mars 2012 à 1:40

    […] Autisme et psychanalyse, sujet à débat !|[autisme] by admin on woensdag, maart 7th, 2012 | No Comments Tweet Autisme et psychanalyse, sujet à débat ! Selon une responsable de l'association « soutenons le mur » l'autisme est aujourd'hui mal pris en charge en France et selon elle « Les autistes adultes d'aujourd'hui, qui n'ont reçu et ne reçoivent qu'une prise en charge psychanalytique sont : soit … Read more on Dijon-Sante.fr […]