EUTHANASIE, les personnes âgées disent NON !

Par Dr François-André Allaert le 16 octobre 2011

Le journal libération semble s’étonner des conclusions d’une étude du Dr Véronique Fournier, directrice du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, qui montre que les personnes âgées « Même très vieux, même très malades, veulent surtout vivre ». Certes cela contraste avec les sondages qui font état d’une opinion très favorable à la légalisation de l’euthanasie mais est-ce vraiment étonnant ?

Sincèrement je ne crois pas et le jugement porté sur une qualité de vie inacceptable est totalement fonction de sa jeunesse et de sa bonne santé. Combien d’adolescents diront qu’au grand jamais, il n’accepteront d’être moins beau, moins mobile, moins vif d’esprit en regardant grand-mère alors que pourtant elle se porte plutôt pas mal, gambade aisément, et à toute sa tête… De même combien de personne ai-je entendu dire que jamais elles n’accepteraient de souffrir ou  de se voir diminuées et qu’elles préfèreraient mourir. Sauf que quelques années plus tard elles se sont habituées et sont fort heureuses de vivre, même si bien sûr elles éprouvent des maux multiples et variés.

Vieillir n’est pas une déchéance, il est un phénomène physiologique  progressif … La difficulté est lorsque l’on ne peut l’accepter ce qui ne veut pas dire que l’on doit rester passif et ne rien faire pour de l’âge éviter l’outrage en faisant attention à soi. Ce qui est le plus difficile, c’est lorsque la santé vacille brutalement sous l’effet d’un accident ou d’une maladie car là on n’a pas le temps de s’habituer. Au-delà d’un certain âge on s’est souvent habitué à être vieux, cela fait tellement longtemps qu’on l’est… et on a encore envie de vivre, et avec raison !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • kipik le 16 octobre 2011 à 19:37

    Merci de cet article; c’est vrai que nos « vieux » tiennent à la vie, pour autant que nous leur apportions une certaine qualité.
    Plein de sagesse et de bon sens, ils restent et demeurent nos guides.