Hôpital privé Dijon Bourgogne, où en sommes-nous ?

Par Antonin Tabard le 5 mai 2017

Cet été, les Cliniques de Chenôve, Fontaine et Saint-Marthe se regrouperont au nord de Dijon, au sein du Parc Valmy, dans l’Hôpital privé Dijon Bourgogne.

Cela fait maintenant deux ans que les travaux sont lancés, au Nord de Dijon, au cœur du Parc Valmy. Dès le mois d’août 2017, les premiers patients franchiront les portes du nouvel Hôpital privé Dijon Bourgogne. Un établissement né du regroupement des cliniques de Chenôve, Fontaine et Saint-Marthe et géré par le groupe Ramsay Générale de Santé. Propriétaire de 121 établissements de santé sur l’ensemble du territoire, le groupe ouvrira son nouvel hôpital privé au second semestre 2017, à Dijon.

Un déménagement en trois temps

Qui dit regroupement de cliniques, dit déménagement de ces trois cliniques. Et vider trois cliniques dans une ville pour les installer dans un seul et même hôpital demande une certaine organisation. Un été intense pour l’ensemble du personnel de ces trois cliniques et un déménagement en trois temps. La clinique Saint-Marthe seront les premiers à déménager, début août. Seul le service maternité de la clinique restera au centre-ville dijonnais le temps de son installation au sein de l’hôpital privé Dijon Bourgogne. Suivra ensuite la clinique de Chenôve, une fois le service d’urgences de l’hôpital privé prêt à fonctionner, mi-août. Enfin, la clinique de Fontaine viendra s’installer dans le nouvel hôpital.

L’Hôpital privé Dijon Bourgogne en quelques chiffres

Répondant aux besoins de santé d’un bassin de vie de plus de 350.000 personnes, l’hôpital privé Dijon Bourgogne sera composé de 288 lits, six salles d’accouchements, une vingtaine de blocs opératoires et trois salles de réveil. Les urgences pourront accueillir quelques 17.000 patients par an. Enfin, pour le personnel, les patients et les familles, un parking composé de 450 places sera construit autour. 150 praticiens libéraux exerceront sur le site. Le groupe Ramsay générale de Santé espère 2.000 naissances par an dans le service maternité.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *