Voyage à l’étranger: nos conseils santé

Par Eric Françonnet le 5 juillet 2016

Il est fortement conseillé, même extrêmement recommandé, de souscrire à une assurance voyage appropriée avant tout départ pour des vacances sereines à l’étranger. Le choix du contrat est primordial car il convient de souligner que certains frais sont soumis (lisez attentivement les clauses avant toute paraphe) à un plafond de prise en charge et parfois d’autres pas. Les frais principaux en question sont les suivants et ils sont au nombre de cinq d’après la classification que nous avons choisie:

  • Les frais de recherche : les opérations des sauveteurs qui sont venus vous chercher (en montagne par exemple). Vérifiez bien dans votre contrat que cette clause est présente, sinon cela signifie que ces frais resteront à votre charge.
  • Les frais de secours : le transport entre le lieu de l’accident et l’hôpital. Vérifiez bien dans votre contrat que cette clause est présente, sinon cela signifie que ces frais resteront à votre charge.
  • Les frais d’hospitalisation d’urgence.
  • Les frais de rapatriement : le transport vers un hôpital régional ou le retour en France, avec l’aide d’un infirmier et/ou d’un médecin.
  • Les frais médicaux : médicaments, chirurgie, consultation, analyses, traitements…

Les régimes d’assurance maladie ne couvrent que partiellement les traitements médicaux et frais d’hospitalisation engagés à l’étranger, et dans la majorité des cas, vous devez avancer l’argent. Et l’addition, sans assurance voyage, peut-être très salée et laisser un goût amer à votre portefeuille : des factures de plusieurs milliers d’euros sont monnaie courante pour certains frais!

L’assurance voyage possède ainsi trois avantages notables et vous avez l’embarras du choix entre des prestataires divers se livrant bataille sur un marché hyper-concurrentiel:

  • Elle vous adresse à des structures de soins adaptées et de qualité.
  • Elle garantit directement les frais auprès de la structure qui vous soigne.
  • Elle prend en charge ce que votre caisse primaire et votre mutuelle ne vous rembourseront pas.

Le rapatriement est autre point sur lequel beaucoup se méprennent et nous allons vous expliquer pourquoi il ne faut pas le confondre avec l’évacuation sanitaire:

  • Le rapatriement consiste à vous ramener en France (« retour à la patrie »). Si vous êtes malade ou blessé, vous pouvez être rapatrié en France, en avion de ligne régulière avec éventuellement l’assistance pendant le transport d’un médecin ou d’un infirmer de votre compagnie d’assistance. C’est un rapatriement « simple ».
  • L’évacuation sanitaire consiste à vous transporter rapidement, vers un hôpital adapté à votre cas grave. En revanche, sur des cas très graves, surtout s’il n’y a pas de structure médicale adaptée à votre cas, il est possible que vous soyez amené à un hôpital régional en avion sanitaire avec une équipe médicale et du matériel lourd. Dans ce type de cas, il s’agit littéralement de vous sauver la vie. C’est une évacuation sanitaire.

Nous espérons vous avoir éclairer de façon synthétique avec le souci affirmé de vous conduire à l’essentiel. Nous avons pu vous familiariser, avec des recommandations pratiques concernant les divers frais engagés, avec une hiérarchie dans l’urgence. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un excellent voyage, avec une assurance à même de vous protéger et couvrir les soins qui peuvent être amenés à vous être prodigués sous des latitudes autres que celles de la France métropolitaine!

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *