Le scan des maladies du système nerveux en France

Par Dr François-André Allaert le 22 décembre 2017

Épidémiologie des maladies neurologiques

La maladie neurologique la plus fréquente est aujourd’hui la maladie d’Alzheimer et les démences de même nature qui atteignent aujourd’hui 1 400 000 personnes en France. Ce nombre devrait atteindre 1 750 000 en 2030 ! Les chiffres sont assez effrayants puisque déjà sur 1 000 habitants âgés de 40 ans et plus, 22 personnes sont touchées. Leur fréquence  augmente fortement avec l’âge et varie de 2 pour 1000 chez les 40-64 ans à 60 pour 1000 chez les 65 ans et plus. L’âge représente le principal facteur de risque de démence mais les facteurs de risque cardio-vasculaires, en particulier l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme et l’hypercholestérolémie, jouent également un rôle important. Des facteurs génétiques de susceptibilité ont également été associés à un risque plus élevé. A l’inverse, un niveau de scolarité élevé, un réseau social fourni, des activités de loisirs et la pratique régulière d’une activité physique seraient, quant à eux, des facteurs protecteurs. A l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement curatif de ces démences Différentes formes d’interventions permettent néanmoins d’améliorer la prise en charge des personnes qui en sont atteintes: un diagnostic précoce, l’optimisation de la santé physique, des activités cognitives et de bien-être, le dépistage et le traitement des comorbidités physiques et psychiques, l’information et le soutien des proches, aidants et soignants.

La maladie de Parkinson arrive au 2e rang des maladies neurologiques  après la maladie d’Alzheimer, mais loin derrière avec une fréquence  de l’ordre de 2-3 cas pour 1 000 personnes. En France, en 2012, on estime à 160 000 le nombre de malades atteints d’un Parkinson Un doublement entre 2005 et 2030 du nombre de personnes atteintes est néanmoins attendu dans de nombreux pays, en raison de l’accroissement de l’espérance de vie. Comme pour les démences, l’âge représente le principal facteur de risque de la maladie. Rare avant l’âge de 50 ans, sa fréquence augmente ensuite fortement avec le vieillissement. L’âge moyen au diagnostic se situe autour de 75-80 ans. Cette maladie atteint plus fréquemment le sexe masculin et est  1,5fois  plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Ce rapport évolue avec l’âge : proche de 1 chez les patients les plus jeunes, il augmente progressivement avec l’âge de début de la maladie, ce qui suggère que des expositions environnementales, peut-être professionnelles auxquelles les hommes seraient plus exposés, pourraient jouer un rôle plus important chez les patients développant la maladie à un âge plus élevé. L’hypothèse de l’exposition aux pesticides a été émise au début des années 1980 et une compilation de 46 études a récemment estimé que le risque de maladie de Parkinson  est 1,6 fois plus élevé chez les personnes exposées aux pesticides au cours de leur vie. Le rôle d’autres expositions professionnelles comme l’exposition aux métaux ou aux solvants a également été évoqué.

La sclérose en plaques (SEP) est aussi  une maladie relativement fréquente qui touche environ 100 000  personnes en France.  La SEP est la plus fréquente des maladies neurologiques de l’adulte jeune. Même si la SEP peut se développer à n’importe quel âge, les premières manifestations ont lieu le plus souvent entre 25 et 35 ans, mais il existe des variations importantes selon les individus. 2 à 5 % des personnes atteintes de SEP sont diagnostiquées avant l’âge de 18 ans. A l’inverse de la maladie de  Parkinson, la sclérose en plaques est une maladie plutôt féminine qui  atteint 2 à 3 fois plus les femmes que les hommes. Son origine est encore mal connue et impliquerait des mécanismes auto immuns (lire l’article qui lui est consacré dans ce magazine). Un élément qui mérite d’être souligné est que sa fréquence est plus importante dans le quart Nord Est de la France que dans le reste du territoire.

 

Pour en savoir plus

http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-chroniques-et-traumatismes/Maladies-neurodegeneratives/La-maladie-d-Alzheimer-et-les-autres-demences

http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-chroniques-et-traumatismes/Maladies-neurodegeneratives/La-maladie-de-Parkinson

  1. Foulon et all. Prévalence de la sclérose en plaques en France en 2012 et mortalité associée en 2013 à partir des données du Sniiram-PMSI Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique. Volume 63, Supplément 1, March 2015, Pages S17-S18

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *