Quand le travail tue…

Par Eric Françonnet le 10 janvier 2019

Certains personnages célèbres, réels ou fictifs, sont morts en repoussant trop leurs limites, le plus souvent avec un aveuglement, qui a obscurci leur destin. Suivez bien les exemples que nous vous proposons, qui émanent, d’époques historiques différentes, ce qui atteste de la pérennité d’un fléau, qui n’est pas si isolé qu’on pourrait le croire.

Avant Jésus-Christ :

En – 540, Milon de Crotone, athlète grec connu pour sa force prodigieuse, veut tester cette dernière, en achevant de fendre un arbre, ouvert en deux. Mais il se fait une idée trop haute de ses capacités physiques, à priori hors normes, et ses mains restent coincées dans le tronc de l’arbre. Immobilisé il ne peut s’extirper de ce piège, et incapable de se défendre, il est dévoré vivant par une horde de loups.

Moyen-Âge :

En 1380, Bertrand du Guesclin, chevalier aux faits d’armes légendaires, érigé au rang, des plus enviables, de connétable de France, meurt des pistes évoquées suivantes, les plus plausibles selon les médiévistes : une pneumonie ou une dysenterie, provoquées par le fait inconséquent d’avoir bu trop d’eau glacée, après avoir combattu, avec une exposition longue et forte, sous un soleil de plomb.

Temps modernes :

Au prémices du seizième siècle, durant l’Epidémie dansante de 1518, 400 personnes dansèrent sans s’accorder de repos durant plus d’un mois, et périrent de plusieurs façons : certaines d’entre elles succombèrent à une crise cardiaque, d’autres à un AVC (accident vasculaire cérébrale), sans oublier celles qui tombèrent comme des mouches, des suites d’un épuisement, s’avérant tout aussi funeste.

Histoire contemporaine

En des temps automnaux, dans une zone de front, lors de l’année 1918, Augustin Trébuchon, soldat de 1ère classe et estafette du 415ème régiment f’infenterie, meurt d’une balle dans la tête cinq minutes avant le cessez-le-feu, le jour de de l’armistice (11 novembre), dans les Ardennes, en allant porter un message à son capitaine. Il est le dernier soldat français mort au combat de la Première Guerre Mondiale.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *