Objets connectés : Vers quoi allons-nous ?

Par Dr François-André Allaert le 11 janvier 2015

Cette année, les objets connectés ont fait leur apparition au pied de nos sapins en concurrence avec les toujours très en vogue tablettes et autres smartphones. Même si leur adoption reste encore timide de la part des français, ces petits joujoux pour adultes représenteront 85% des produits high-tech vendus d’ici à 2020. Si on chiffre, ça fait entre 50 et 80 milliards d’objets connectés, soit environ 10 par personnes sur terre !

 

Bien sûr, difficile encore de s’imaginer en avoir autant tant l’offre est encore limitée. Le marché est aujourd’hui à son commencement, les capteurs sont en plein développement et on se laisse rêver que tout pourra être connecté. De notre assiette à la lunette des toilettes, tout sera possible.

Néanmoins la société actuelle est encore rétissante  à ce qui est encore considéré comme des gadgets, à moins d’être un grand sportif ou d’avoir des problèmes de santé. En France 6 personnes sur 10 estiment qu’on peut s’en passer, et j’ai envie de dire que pour le moment, c’est peut être mieux ainsi.

Et pour cause, le marché n’a encore totalement explosé car il n’est pas encore assez mûr. Entre autres, le respect de la vie privée, la sécurité des données, la pertinence des informations ou le modèle économique (le financement participatif ne sera pas éternel) freine le développement.

Mais en 2015, il représentera 500 millions d’euros contre 150 millions en 2014. Celui-ci est un véritable potentiel industriel pour la France, reste à elle de mettre toutes les chances de son côté.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *