La rhinite altère la vie des patients !

Par Dr François-André Allaert le 4 avril 2013

La rhinite altère la vie des patients ! C’est le résultat d’une étude coordonnée par le Pr P. Demoly et le Pr FA Allaert sur 902 patients présentant une rhinite. Les patients étaient âgés de 35 ± 14 ans en moyenne, en proportion équivalente d’hommes et de femmes. Plus de la moitié d’entre eux avaient des antécédents familiaux d’allergie (58,1%) essentiellement à type de rhinite (40,2%) et d’asthme (20,1%). De même, 56,2% d’entre eux présentaient des antécédents personnels d’allergie à type d’allergie digestive (26,6%), d’asthme (22,6%) et d’allergie cutanée (10,9%). Les premières manifestations de leur rhinite étaient apparues il y a 11 ans en moyenne et elles étaient saisonnières chez 71,7% d’entre eux et permanente chez 28,3%..

La symptomatologie de la rhinite suscitait une gêne (appréciation globale de la gêne par le patient par le questionnaire à l’inclusion) importante, évaluée à 68 ± 18 mm sur une échelle visuelle analogique de 0 à 100 mm du fait d’un retentissement oculaire et nasal important comme le montre la figure ci-dessous.

La rhinite retentissait sur le sommeil de 73,3% des patients, et au cours de la journée affectaient les activités quotidiennes, notamment professionnelles de 73,2% d’entre eux. Ce retentissement diurne était notamment en relation avec une fatigue générale chez 50,0% des patients, de maux de tête chez 30,7%, de difficultés de concentration chez 31,7%, de difficultés de lecture chez 9,5%, d’une gêne pour parler chez 8,6%. Cette gêne induisait la nécessité d’un arrêt de travail ou de scolarité d’une durée moyenne de 4,5 jours chez 5,1% des patients. Les patients signalaient également pour 9,1% d’entre eux un aspect contagieux et pour 12,4% une apparence inesthétique. Sur des échelles numériques de 0 à 10, ils évaluaient à 3,9 ± 2,5 le retentissement de leur rhinite sur leur vie sociale et à 4,1 ± 2,7 sur leurs activités sportives.

L’importance de ce retentissement montre bien que la rhinite n’est pas une « maladie de confort mais une véritable affection qui gène les personnes dans tous les actes de leur vie quotidienne.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *