Jeunes Bourguignons : Une surmortalité par accidents et suicides

Par Maxime ROSSIGNOL le 4 novembre 2010

Les statistiques de l’Observatoire Régional de la Santé montrent que les adolescents sont plus à risque en Bourgogne qu’en France.


Plus d’alcool mais moins de tabac.

Une étude, réalisée entre 2005 et 2007, par l’Observatoire Régional de la Santé, montre que l’alcoolisme chez les jeunes Bourguignons est supérieur à la moyenne nationale : 13% d’entre eux déclarent consommer de l’alcool régulièrement, contre 9% dans l’hexagone.

Par contre, l’usage quotidien de tabac chez les jeunes en Bourgogne chute, avec une baisse de 9 points, et se situe au même niveau que dans le reste de la France. La consommation régulière de cannabis

se réduit aussi, de 13% à 6%, passant en dessous de la moyenne française (7%).

Ces chiffres sont malheureusement ternis par l’augmentation de nouvelles expérimentations comme celle du poppers. Ces dernières sont même devenues plus fréquentes en Bourgogne que sur le reste du territoire français, avec 7% contre 5%. ESCAPAD 2005/2008


Beaucoup de décès violents

Parmi les causes de mortalité chez les jeunes bourguignons, les décès par morts violentes représentent les deux tiers (64%). Celles-ci sont principalement dues à des accidents ou des suicides.

Alors que, en France, 15% des décès chez les jeunes de 15-24 ans sont dus à des accidents de la route, le taux de mortalité routière dépasse en Bourgogne les 23%. On relève aussi un taux de mortalité par suicide légèrement supérieur à la moyenne nationale, 8% contre 7% en France métropolitaine. INSERM CépiDc


Un mal-être chez les jeunes Bourguignons

Entre 2005 et 2007, ils sont plus de 850, âgés de 15 à 24 ans, a avoir été hospitalisés pour des troubles mentaux. Près des trois quarts étaient des jeunes femmes (69%).

En 2008, 904 adolescents bourguignons ont été dirigés vers un psychologue des missions locales. La majorité d’entre eux l’ont consulté (70%). Et c’est à Chalon sur Saône qu’ils sont les plus nombreux, avec 96 consultations au cours de l’année. Les chiffres disponibles ne mentionnent pas si ces résultats sont inférieurs ou supérieurs à ceux observés dans la population nationale. ASSOR Bourgogne // ORS

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *