Germanwings: Le secret médical jusqu’au drame

Par Guillaume Varinot, Joris Fournel et Dr François-André Allaert le 5 mai 2016

Le 24 mars 2015, le vol Barcelone – Düsseldorf avec 144 passagers à son bord s’écrasait dans les Alpes. Après une enquête de près d’un an mené par le Bureau d’Enquêtes et Analyses (BEA) et publiée ce 13 mars dernier, il a été avéré que le crash était suicidaire, le copilote de l’appareil s’étant arrangé pour être seul en cabine pour ainsi précipiter l’avion contre une montagne. Il a été aussi rapidement démontré que le copilote en question souffrait de troubles psychologiques et donc, la question s’était alors posée: comment pouvait-il encore piloter un avion?

 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *