Dijon Santé Côte-d’Or crée sa télé

Par Dr François-André Allaert le 1 février 2009

Ecouter cet article (article sonore)

Pourquoi créer une télé médicale sur internet ?

La création de Dijon Santé Côte d’Or rentre dans le cadre des deux missions que s’est fixée l’association Santé et Droit des Patients. La première est une mission d’information des patients sur les grands progrès accomplis dans le domaine médical, mais surtout sur les droits des patients en matière d’assurance maladie et de sécurité sociale. Ces droits sont fort complexes et, lorsqu’elles en ont besoin, les personnes sont souvent en position difficile, frappées par la maladie, ce qui ne facilite pas leur recherche, et souvent les médecins ne sont guère au courant des aspects sociaux de la prise en charge des malades. En outre, nous informons également les patients des obligations qui découlent de ces droits, car pour tout droit dont ils bénéficient, il existe son pendant de devoirs, voire de contraintes.

La seconde mission, c’est la représentation des usagers du système de soins que nous assurons de concert avec le Collectif Interassociatif sur la Santé de Bourgogne qui regroupe la très grande majorité des associations de patients de la région. Le CISS est d’ailleurs partenaire de la création de cette télé médicale sur internet et dispose d’une rubrique pour s’y exprimer.

Quelle sera le contenu de cette webtélé ?

Son contenu est structuré en différentes rubriques centrées sur la ville de Dijon, la Côte d’Or et prochainement sur l’ensemble de la Bourgogne. Le contenu est organisé en diverses rubriques telles que par exemple « actualités médicales », « droits des patients » « témoignages de patients », « portraits de professions médicales », « reportages sur les grandes manifestations locales », « culture », ou « politiques sanitaires ». Ces rubriques comportent selon leurs auteurs, soit du texte, soit des reportages, soit des interviews. Pour ce qui est des textes, un effort tout particulier a été réalisé pour permettre d’une part leur grossissement à l’écran afin d’être lisible par ceux dont la vue est faible et d’autre part, leur lecture à haute voix pour ceux qui ne peuvent ou n’ont pas envie de lire.

Les premiers numéros seront thématiques. Le premier aujourd’hui est consacré au cancer, les prochains le seront au diabète, puis à l’alimentation et à ses progrès.

N’avez vous pas le sentiment qu’il existait déjà pas mal de médias d’information pour les patients ?

Certes, il existe beaucoup de magazines de santé, mais la particularité de DISCO « DIjon Santé Côte d’Or » est d’être à la fois une webtélé centrée sur la santé et les politiques sanitaires locales et d’être une webtélé engagée dans la défense des droits des patients et en particulier du droit à l’égalité des soins devant la maladie. Le slogan de DISCO est clair : « les militants de la santé » et notre but est de combattre pour que cesse aussi la régression actuelle de la qualité des soins dont pâtit la population, sous l’effet de mesures telles que les déremboursements de médicaments, les franchises médicales, les augmentations des mutuelles, l’absence de moyens accordés à l’hôpital ou son orientation vers une rentabilisation des soins… Nous sommes clairement dans un camp, celui des patients quelles que soient leurs convictions politiques, philosophiques ou religieuses, ou leur ethnie, mais dans une démarche responsable où tout ne peut pas être acquis sans compensation, mais où rien ne peut justifier que nos concitoyens, égaux devant la maladie, ne le soient pas devant la qualité des soins que doit leur dispenser notre système de santé.

[version parlée de cet article : voix des questions : Arthur Guillermet ; voix des réponses, enregistrement, montage : Christian Guillermet]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Docteur François-André Allaert

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • LE DOUARON le 7 avril 2009 à 11:10

    Bonjour, alllez vous un jour aborder (pour le droit des patients) le droit de se faire soigner SANS DEPASSEMENT D’HONORAIRE au seing des hôpitaux public. exemple, je dois subir un cinquième opération cardiaque et je me trouve, à nouveau, confronter à une proposition de pépassement d’honoraire par le chirurgien exerçant au chu de dijon. mon opération est jugée innéductable et nécessaire (voire urgente) comme j’ai refusé un rendez vous PRIVE le 6 avril, je me suis vu proposé un nouveau rendez vous en ‘consultation hospitalière’ tenez vous bien le 22 avril prochain. est ça le droit du respect des patients. peut-être me répondrez vous ? du moins je le souhaite. avec mes remerciements sincères salutations.