Deux phlébites ou embolies pulmonaires sur trois prises en charge à l’hôpital surviendraient au cours du séjour hospitalier!

Par Dr François-André Allaert le 5 mars 2015

Une  étude conduite au niveau national sur quelques 18 683 603 hospitalisations survenues en  2010-2011 et publiée prochainement dans la revue internationale « Phlébology » montre que les  maladies thromboemboliques veineuses (obstruction d’une veine par un caillot sanguin) représentent aujourd’hui 1% de l’ensemble des hospitalisations. Elles se répartissent pour la moitié  d’entre elles en thromboses veineuses profondes que l’on appelle plus communément « phlébites » et pour l’autre moitié en embolies pulmonaires. Leur fréquence annuelle  représente 189 cas  pour 100 000 habitants. Ce qui est par contre très  ennuyeux est que cette étude montre que sur 100 séjours hospitaliers impliquant une maladie thromboembolique, 59,7% d’entre elles peuvent être considérées comme étant survenues au cours du séjour hospitalier !.

Ce taux très élevé suscite de véritables interrogations sur la qualité de la prévention mise en place dans les hôpitaux publics et privés. En particulier cette prévention devrait faire appel à une évaluation systématique du risque de survenue d’une thrombose veineuse en fonction des caractéristiques des patients   et conduire à  l’usage de bas de compression élastique exerçant de fortes pressions et d’anticoagulants.  Des efforts sont visiblement encore à faire dans ce domaine!

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *