Faut-il avoir peur de la réforme de l’organisation de la santé ?

Par Gérard Ortega le 2 mars 2009

Pierre-Charles Pons, Directeur du C.H.U. de Dijon, dit sa conviction que la réforme qui s’annonce est une opportunité à saisir par tous les acteurs du système de soins…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 22 mai 2009 à 10:37

    Réflexion aux propos de Mr le Directeur,
    Le patient se plaint d’attendre longtemps aux urgences…dit il
    Parce qu’il y a trop de patient…donne t il comme raisons
    Ne serait ce pas du fait que le médecin généraliste ne fonctionne plus comme avant quand il était véritablement « medecin de famille ».
    Mais aussi et surtout, n’y aurait il pas moins de personnel ? moins de médecins ?
    Sinon il dit que l' »hotellerie » va être au top… Bon, maintenant on sait que nous auront un service 4 étoiles quand nous viendrons « souffrir » sur nos lits.
    Tous ces changements « loi bachelot » revue et corrigée par notre président (mise en scène) seront une amélioration pour les soins…nous laisse t il penser.
    Tourjous est il c’est que, je devais me faire opérer en cardiologie le 20 mai dernier et l’opération a été ajournée d’une semaine. Raisons invoquées « nous n’avons pas assez de lit en réa ». Or, après réflexions de ma part, la date prévue a été la veille d’un grand pont (de l’ascension) n’est pas plutôt pour cette raison que la date a été reportée ? En effet, et c’est bien naturel, le personnel voir les chirurgiens et médecins ont poser des RTT ou congés légitime également. Ce sera donc l’effet de la loi en cours mais déjà quelque peu appliquée du au flux tendu du personnel soignant, flux dicté par une mathématique comptable non plus de santé. C’est fini ce temps…disent ils. (les législateurs)
    Mais voilà, qui en paye les conséquences ? le patient. Au fait, le report dans une semaine fait que je dois être hospitalisé cette fois le 26 mai!!!! aie aie aie, c’est une journée nationale de grève de la fonciton publique et peut être privée ? Cette grève pour refuser cette fameuse loi en cours. Ne sera t elle pas la cause d’un nouveau report ? Il faut être solide pour supporter une attente de trois mois depuis le diagnostic.
    Je souhaite, au sujet de cette loi, de tout « coeur » que les directeurs de chu n’est pas tout pouvoir, (ont ils fait des études de médecines) car les soins seront compromis jusqu’à penser, pour ma part, qu’il faudra s’attendre à mourir avant d’être soignés. Ou alors, il faudra être riches assez pour payer hors circuit de protection sociale et aller vers les cliniques qui déjà ont comme base de calcul, de prendre les opérations « faciles » et « juteuses » niveau finances. Ces cliniques qui évacuent rapidement vers les hopitaux leur malade en cas de grosses complications car, dans les cliniques, un malade qui y meurt est une mauvaise publicité.. il y aurait tellement de choses d’autres à dire.
    Merci de transmettre à l’intéressé mes propos comme support à votre mission de droits des patients.
    avec mes sincères salutations.