L’amiante est interdite, mais ses dégâts subsistent…

Par Walid M'Tibaa le 26 septembre 2009

Jean-François Bordes préside le Caper. Il connaît bien la question et se demande, notamment, si la suppression du juge d’instruction ne va pas entraîner l’enterrement du dossier de l’amiante…


Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • lohier le 27 septembre 2009 à 9:00

    Bonjour à vous,

    Toujours attentif et à l’écoute lorsqu’il s’agit de l’amiante.
    Une seule question à vous poser. Cette question est destinée à tous ceux qui peuvent apporter une réponse.

    Qu’est t’il devenu des travailleurs de chez MAB à Mirebaux et Bézouotte ? il semble que personne ne parle de gens qui ont été au contact direct avec l’amiante.

    Une autre question qu’est -il devenu le site de la MAB?
    Est-il dépolué? Et la Bêze? Belle rivière n’est ce pas.

    Interessez vous à vous mais et aussi aux autres.

    Cordialement