A l’écoute soigneuse des sourds célèbres

Par Eric Françonnet le 4 juin 2012

De nombreux sourds se sont illustrés dans les domaines des lettres, des arts et des sciences.

Parmi les plus célèbres, Pierre de Ronsard (1524-1585), chef de file de la Pléïade, a écrit des sonnets, repris par des générations de lycéens après lui, dédiés à Cassandre, à Marie et à Hélène, mais il lui aurait été bien en peine d’ouïr la réponse de ses égéries; 

 

Francisco Goya (1746-1828) fut l’un des plus grands peintres de son époque meurtrie et de la Cour d’Espagne mais toute critique de ses tableaux eut glissé sur son oreille insensible.

 

Enfin Beethoven (1770-1827), frappé d’une surdité croissante dès l’âge de 26 ans, dut abandonner une carrière de virtuose pour se consacrer à la composition : on lui doit une œuvre magistrale et immense dont les exemples les plus connus sont ses symphonies et en particulier la neuvième.

 

 

En dépit d’une vie très brève, John Goodricke (1767-1786) fut un astronome sourd à la fulgurante carrière. Ses observations d’astres variés l’on conduit à mettre en exergue la famille des Céphéides, étoiles géantes froides dont les pulsations périodiques associées à leur luminosité intrinsèque en font des calibrateurs de distance très efficients.

 

 

Deux inventions d’une utilité remarquable sont l’apanage de deux sourds célèbres.

Alexander Graham Bell (1847-1922) a grandi dans le contexte familial d’une mère sourde et d’un père qui avait mis au point un système de « langage visuel » permettant d’interpréter les sons par des symboles. Professeur à Boston auprès des sourds, Bell a mis au point des moyens permettant la communication entre sourds et entendants, dont le plus célèbre est le téléphone en 1877.

 

Le second, Thomas Edison (1847-1931), n’avait que 10% d’audition à une oreille. On lui doit d’abondantes inventions dont un « procédé d’enregistrement et de reproduction sonore » (le gramophone), mais aussi les premiers cinématographes, la lampe à incandescence et les progrès insufflés au télégraphe. L’effet Edison est connu comme l’émission d’électrons par des métaux chauffés.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *