un micro au bord du trottoir

Par Marie-Dominique Serda le 4 juillet 2011

Les dijonnais interrogés samedi par Dijon Santé sur le marché ne sont pas plus inquiets que cela de ce qui se passe ou pourrait se passer en matière de sécurité alimentaire. Quelques avis…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 1 août 2011 à 18:22

    bon, encore une intoxication journalistique. arrêtez, nos parents mangaient avec comme « protection » des saloirs ou des boôte avec moustiquère. alos, nous sommes trop asseptisés et n’avons plus de protection naturelle. vous intérroger une personne de « là bas’ ont ils nos frigos ? ont ils nos rigueur ? et avant , chez nous ? étions morts avant l’âge ? le lobby du congel, du bio, de la précotions fait que nous payons trop cher nos aliments et que nous mourons dès que nous avons un pêt de travers.