Un Échange données de santé contre une prime d’assurance ?

Par Dr François-André Allaert le 3 février 2019

Échange données de santé contre prime d’assurance ?

Dans son rapport sur le « corps, nouvel objet connecté », la CNIL s’était interrogé « le scénario dans lequel une assurance santé ou une mutuelle conditionnerait l’obtention d’un tarif avantageux à l’accomplissement d’un certain nombre d’activités physiques, chiffres à l’appui ». Apple lance actuellement avec un assureur une application de santé qui récompensera les personnes qui adoptent des comportements sains en distribuant des crédits pour acheter des cadeaux voire même obtenir une Apple Watch En échange, les personnes fournissent ainsi plein de données qui pourront être utilisées… Ce qui est à craindre, c’est qu’aujourd’hui ceux qui donnent des données sont récompensés mais qu’un jour, en fonction de leurs profils cliniques, ils paieront plus cher ou moins cher leur assurance. Certains y seront favorables mais cette politique rompra alors avec le principe de la solidarité contre la maladie et débouchera forcément sur des inégalités de traitement dans lesquelles les malades ne seront pas les gagnants. Parallèlement, un projet de loi est actuellement en cours de dépôt qui demande qu’aucune segmentation ne puisse être opérée au profit d’un assuré qui accepterait d’acquérir ou d’utiliser un capteur de santé ou de partager des données collectées, et que globalement soit interdit aux assureurs le traitement de données récoltées par un capteur de santé relatives au mode de vie ou à l’état de santé de la personne. Une course de vitesse semble être engagée !

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *