La canicule suscite une augmentation des noyades

Par Dr François-André Allaert le 9 septembre 2018

La canicule suscite une augmentation des noyades

Cette année, 2255 noyades ont été enregistrées par l’agence sanitaire Santé Publique France dont 1169 accidentelles, 109 intentionnelles et 977 d’origine encore inconnue et dont une enquête devra déterminer la cause exacte. Ces chiffres sont en forte augmentation par rapport aux années précédentes et sont sans doute une des conséquences de la période de canicule que nous avons connue cet été. En effet nombre de ces noyades sont survenues chez des sujets jeunes et notamment dans des piscines domestiques ou dans des étangs et rivières sans surveillance particulière. Les jeunes et notamment les enfants ont cherché à se rafraîchir sans penser aux dangers que peuvent représenter des rives instables ou vaseuses, ou des trous d’eau beaucoup plus profonds que la surface ne pouvait le laisser supposer. Une autre cause souvent négligée des noyades est l’hydrocution. L’hydrocution correspond à un choc thermique provoqué par la différence de température entre le corps qui a été notamment exposé à la chaleur du soleil et la température de l’eau lorsqu’elle est inférieure à 18-20 degrés. Les vaisseaux sanguins dilatés par la chaleur se contractent brusquement au contact du froid et le cœur en réaction se ralentit conduisant à une possible syncope et perte de connaissance. C’est pourquoi il convient de ne jamais se plonger brusquement dans l’eau froide même si on en a terriblement envie. La canicule ne fait pas que des victimes chez les personnes âgées…

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *