Richesse et Santé

Par Dr François-André Allaert le 11 février 2018

Mieux vaut être riche pour être en bonne santé

Le vieil adage, il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade est en train d’évoluer vers une nouvelle formulation : mieux vaut être riche pour être en bonne santé. Des résultats d’une étude de l’INSEE, montrent que la longévité varie très significativement en fonction du niveau de revenu. Les hommes dont les revenus s’établissent à plus de 5800 euros par mois ont une espérance de vie de 84,4 ans alors qu’elle n’est que de 71,7 ans chez les 5% les plus pauvres (moins de 470 euros). Cette différence existe aussi pour les femmes mais l’écart est plus réduit. De nombreux facteurs contribuent à cette différence : moins de risques professionnels, plus de sport, moins de tabagisme, moins de consommation d’alcool… A l’inverse il faut aussi tenir compte qu’une santé défaillante peut aussi avoir des conséquences sociales qui se répercutent sur les revenus et qu’il est difficile de distinguer l’effet de la cause. Mais ce qui me rassure cependant pour les générations à venir est que la prévention gagne du terrain chez tous les jeunes quels que soient leurs statuts, que les conditions de vie s’améliorent globalement pour l’ensemble de la population, et que l’on prend enfin conscience du rôle de l’environnement… Et même si on ne peut que regretter que des inégalités persistent entre les deux extrêmes, les chiffres sont globalement beaucoup mieux qu’il y a 20 ans !

 

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *