Chute de confiance dans le médicament !

Par Dr François-André Allaert le 20 avril 2014

Selon une enquête conduite par le syndicat de l’industrie pharmaceutique, le pourcentage de personnes faisant confiance au médicament est passé entre 2013 et 2014 de 87% à 75%, soit une baisse de 12%.

Ceci constitue un phénomène majeur qui résulte sans aucun doute des différentes crises sanitaires et scandales relatifs aux médicaments. La grande peur éprouvée par les patients concerne naturellement les effets secondaires sur lesquels ils estiment ne pas être suffisamment informés. De ce fait, c’est aujourd’hui vers la notice figurant dans la boite que 75% des patients se tournent systématiquement. Je trouve que c’est une bonne chose car elle traduit une vraie implication dans son traitement surtout si elle ne se limite pas à la lecture des effets secondaires mais aussi du bon usage du produit et notamment de son observance.

En matière d’effet  secondaire, je crains par contre qu’une lecture de leur description très détaillée ne suscite des interrogations et des diminutions de l’observance si cette lecture n’est pas accompagnée d’explications données par le médecin et/ou le pharmacien.  En clair, autant je pense que la lecture de la notice par le patient est utile, autant je pense qu’il ne serait pas bien que le professionnel de santé se défausse de leur objectif d’information en renvoyant à la notice – Surtout qu’honnêtement nombre d’entre elles ne sont pas des modèles de lisibilité même si d’importants efforts ont été effectués par l’industrie pharmaceutique dans ce domaine.

Par contre, si ces notices pouvaient être écrites en caractères un peu plus gros….elles gagneraient aussi en lisibilité !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *