Le secret médical

Par Dr François-André Allaert le 26 novembre 2017

Les français seraient-ils peu attachés au secret médical ?

Alors que se tenait à Dijon un colloque sur les Objets Connectés de Santé consacré notamment à leurs bénéfices pour la santé mais aussi aux risques qu’ils peuvent faire courir aux libertés individuelles, un sondage Odoxa présentait un résultat surprenant. Selon ce sondage, 83% des français se déclareraient prêts à partager leurs données de santé pour l’amélioration des diagnostics et des traitements médicaux, et globalement pour la recherche médicale.
Ces chiffres méritent quand même des commentaires. Une interprétation rapide pourrait laisser croire que les français sont finalement peu attachés à la protection du secret médical.
En fait je crois qu’il n’en n’est rien car les données auxquelles ce sondage fait référence concernent essentiellement celles des smartphones tels que nombre de pas, consommation alimentaire, voire au pire la pression artérielle.
Je doute que l’opinion des sondés ait été la même si on parlait de l’ensemble des informations contenues dans leurs dossiers médicaux. Il est possible que les résultats de ce sondage, commandé par un groupe de réflexion consacré aux Big Data en santé, soit aussi une façon de faire passer un message comme quoi ce n’est pas si important que cela de protéger les données personnelles de santé parce que ces données intéressent les membres de ce groupe… Je crois pour ma part que simplement les personnes savent faire la différence entre des données de peu d’importance qu’elles partagent au quotidien avec bien d’autres personnes et celles qu’elles confient à leur médecin sous le sceau du secret médical.

 

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *