Une étude sponsorisée par les lèves-tard?

Par Dr François-André Allaert le 20 septembre 2015

La recherche académique, même de haut niveau comme celle conduite normalement à l’Université d’Oxford, me laisse parfois pantois devant les thèmes d’étude et les résultats.

Parmi les grands gagnants du concours des études les plus bizarres, il y a celle du Docteur Kelley qui tend à démontrer qu’on ne devrait pas obliger les personnes à travailler avant 10 heures et que ceci constitue selon lui une véritable torture pour le corps. Le point où il a raison est que nous sommes dans une société ou de très nombreuses personnes sont en manque de sommeil, soit parce qu’elles ne dorment pas assez, soit parce qu’elles ont un sommeil de mauvaise qualité et donc peu réparateur. Par contre de là à en déduire des éléments fumeux sur le rythme circadien qui voudrait que le réveil naturel de l’être humain se situe vers 10 heures du matin, il ne faut quand même pas rêver… Je soupçonne ce « chercheur » d’avoir voulu trouver là une explication à ses retards répétés le matin ou à justifier des changements d’horaires. De plus cela impliquerait alors de devoir travailler assez tard dans la journée pour faire ses heures et l’étape suivante consistera alors à démontrer que le travail après 17h est dangereux pour la santé.

A une époque où la recherche scientifique se plaint de ne pas avoir assez de financement, ce genre d’études me laisse rêveur mais peut-être est-ce parce que je suis en manque de sommeil. Il faut bien que certains se lèvent tôt pour financer des travaux d’une telle importance!

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *