Manger des insectes pourrait être dangereux !

Par Dr François-André Allaert le 12 avril 2015

C’est vrai que beaucoup d’institutions très officielles commencent à recommander la consommation d’insectes pour lutter contre le risque de pénurie de protéines qui se profile à l’horizon du fait de l’augmentation des populations. C’est vrai qu’ils sont une source de protéines non négligeables et l’on voit aussi apparaître dans de nombreux magasins, plus par amusement que par nécessité, des insectes à croquer enveloppés de sel ou de sucre, un peu comme des amuse-gueules pour l’apéritif.

L’inconvénient est que notre population européenne n’est pas forcément habituée à manger des insectes qui ne font pas partie de notre alimentation traditionnelle et dans ces conditions, il est à craindre que de nombreuses personnes puissent développer des allergies à ces nouveaux produits. Plus encore, il est également possible que chez des personnes présentant déjà des allergies aux crustacés, aux mollusques ou aux acariens, ce qui est fréquent, apparaissent des réactions croisées lors de la consommation d’insectes. Ces « animaux » ont en effet des structures en commun notamment au niveau des carapaces.

En clair, ces « aliments » devraient être soumis à la réglementation « novel food » et ne pas être autorisés à la consommation sans qu’une évaluation officielle ait été réalisée. Et cela me donne une bonne raison pour préférer une côte de bœuf du charolais à une assiette de criquets…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Frade Carlos le 16 avril 2015 à 17:14

    Et si on commençait par remplacer une fois sur 2 les protéines animales par des végétales ? Les protéines végétales sont excellentes pour la santé et avec une empreinte écologique plus respectueuse de notre environnement. Elles se trouvent dans les légumineuses ( pois chiches . Haricots secs de toutes variétés, lentilles, pois cassés, soja…), toutes les céréales et apparentées ( quinoa, millet , blé, sarrasin, épeautre , orge….)quasi toutes les oléagineuses ( amandes, noix , noisettes, pistaches, cacahuètes….) et dans une moindre mesure dans certains légumes et algues.. Bon appétit

  • Alain le 4 mai 2018 à 16:00

    Face à la pénurie de protéines, pensons aux végétaux, pourquoi pas aux micro-algues comme la spiruline par exemple ? Evidemment j’en suis convaincu et je ne vous dirais pas le contraire…
    Alain de SpirulineFrance.Fr