Les objets connectés de santé seront-il bientôt remboursés?

Par Dr François-André Allaert le 22 février 2015

Les objets connectés de santé correspondent à tous ces dispositifs qui peuvent équiper votre smartphone ou votre montre désormais, et qui mesurent le nombre de pas que vous faites, votre fréquence cardiaque, votre tension, votre poids, votre qualité de sommeil etc.

Ils sont des aides, soit pour se motiver à faire des exercices, ne pas trop manger ou suivent des paramètres qui permettent d’évaluer votre « santé » en temps réel. Il y a déjà  plus de 6 mois, la société CEN Biotech à Dijon a lancé l’idée que dans la mesure où ces dispositifs électroniques se présentaient comme assurant un service pour la santé, ils devaient être à terme considérés comme des dispositifs médicaux. En conséquences, ils doivent être évalués de manière scientifique afin d’objectiver s’ils rendent effectivement le service de santé proposé et s’ils sont fiables. Différents dispositifs médicaux sont actuellement en cours de validation dans cette société.

BigThumbnail - Les objets connectés de santé seront-il bientôt remboursés?Le Conseil de l’Ordre National des Médecins vient d’aller encore plus loin en suggérant que ces dispositifs médicaux devraient être remboursés si leur service médical était prouvé par des instances scientifiques indépendantes. Il n’est pas sûr que l’assurance maladie ira jusque là mais en tout cas cela conforte l’idée que ces objets connectés de santé sont un marché en plein essor, que leur évaluation est une nécessité et que cela constituera un argument marketing fort.

L’évidence based marketing, c’est-à-dire le marketing fondé sur les preuves gagne du terrain!

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • WeSanté le 23 février 2015 à 16:38

    Merci pour cet article, il est certain que la santé connectée est un marché en plein essor, et si les objets connectés de santé deviennent remboursables cela ne fera que confirmer leurs bénéfices sur le quotidien des consommateurs.