Être séparé de son Iphone serait stressant!

Par Guillaume Varinot le 13 janvier 2015

Une étude surprenante venue des États-Unis en dit long sur notre addiction aux nouvelles technologies et plus spécifiquement aux téléphones portables de la marque à la grosse pomme.

Début Janvier, des chercheurs de l’Université du Missouri ont publié les résultats d’une étude visant à mettre en lumière le caractère anxiogène d’une séparation « forcée » entre un utilisateur d’Iphone et son appareil… Ah l’amour. Et le pire, c’est que les résultats sont là.

Officiellement, les participants pensaient tester un nouveau tensiomètre sans fil: leurs paramètres physiologiques étaient donc surveillés en permanence. Deux groupes de personnes étaient formés: les uns devaient répondre à un jeu de lettre, avec l’Iphone à disposition. Les autres devaient aussi répondre à ce même jeu, mais les scientifiques leur avaient retiré leur téléphone, pour ne pas créer d’interférences avec les soit disant tensiomètres. Puis les instigateurs de l’étude faisaient sonner les appareils. Et évidemment, les personnes séparées de leur téléphone ont vu leur rythme cardiaque, leur niveau d’anxiété, leur pression sanguine augmenter… Bref, l’affolement total. Effet boule de neige, ceux-ci avaient également plus de difficultés à terminer le jeu de lettre.

Comme quoi, éloignés de leurs Iphones, les plus accros ne répondent plus à rien. Il n’est cependant pas dit dans le descriptif de l’étude si certains utilisateurs attendaient des coups de fil importants: un parent à l’hôpital, une promesse d’embauche … Et je l’avoue, être séparé d’un téléphone qui coûte pas loin d’un SMIC, cela me stresserait aussi!

Pour retrouver l’abstract de l’étude, c’est par ici.

 

 

 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *